Le Landais Marc Large écrit son premier roman ancré dans la Soule, « Xan de l'ours ». Un roman surprenant et envoûtant.

La légende de l'homme sauvage 

:M. E.-C 

«La Soule est pour moi le berceau de l'humanité basque, c'est le lieu où l'on ressent le mieux les racines du premier peuple d'Europe », voilà comment Marc Large définit l'endroit qu'il a choisi pour situer l'intrigue de son roman. Né en Côte d'Ivoire, il y a trente-cinq ans, cet auteur de bandes dessinées et de livres régionaux est un amoureux de la nature et des légendes. « En Afrique, la vie des gens est intimement liée aux phénomènes naturels, aux arbres, aux sources, aux pierres, c'est peut-être de là que vient mon goût pour tout çà », déclare l'auteur.
Après s'être largement documenté sur les coutumes et légendes pyrénéennes, Marc Large choisit le mythe de l'homme sauvage - individu issu de l'accouplement d'un ours et d'une femme - appelé ici « Basajaun » et nous offre un roman surprenant et envoûtant.

L'intrigue. En 1780, autour de Sainte-Engrâce, les habitants sont convaincus de la présence énigmatique d'un homme sauvage, velu comme un ours, dans les forêts voisines. Craignant pour la stabilité sociale de la région, le gouverneur fait missionner par le roi, un naturaliste de renom pour éclaircir ce mystère. Le scientifique se retrouve confronté à une population superstitieuse et mystérieuse mais devra néanmoins apporter une explication rationnelle à l'existence de ce « Xan de l'ours ».
L'auteur a parcouru très souvent la montagne de Sainte-Engrâce et de Larrau pour s'imprégner de tous les détails qui nourrissent son récit. Tout randonneur ou berger reconnaîtra aisément les lieux traversés par l'histoire.
« J'ai réuni des personnes ayant vraiment existé à cette époque. Le héros, Louis Daubenton, était un naturaliste renommé. J'ai profité d'un trou dans sa biographie pour lui inventer une histoire, ici, en Soule », explique Marc Large. C'est aussi le cas du prêtre Haritchabalet, l'un des personnages, bien connu du village de Sainte-Engrâce.
Le chanteur Renaud, très attaché au Pays Basque, signe la préface de cet ouvrage et écrit : « Cette histoire est un hymne à la tolérance ».
« Xan de l'ours », en vente 16 e chez Herri Ekoizpen, place des allées à Mauléon.