DSC04536

* Après les livres illustrés, les bédés et la découverte archéologique, Marc Large nous écrit un roman! Bravo Marco! Un superbe roman qui met en scène les légendes et les paysages du Pays Basque. J'ai quasiment dévoré le roman, et depuis je le conseille à tout le monde. Allez l'acheter, je ne le prêterai pas !!! Isa du Moun

* Je viens de finir ton roman. Je voudrais te dire que j'y ai retrouvé (avec à certains passages beaucoup d'émotion) ta sensibilité et les valeurs qui t'habitent. Bravo pour ce que tu as écrit, c'est à mes yeux une oeuvre de valeur qui n'a pas à rougir à côté de bcp de publications. Merci de m' avoir fait passer un très bon moment. Patricia M.

* J'ai été très touché par cette belle histoire, contée avec beaucoup de sensibilité et d'humanisme. On voit bien que tu l'as écrite avec tes tripes et ton âme, et que c'est un sujet que tu portais en toi depuis longtemps. Ton récit est par ailleurs très documenté, riche en détails historiques et géographiques, et j'imagine assez bien la somme de travail que cela a pu représenter... Comme tu me le disais l'autre jour, je me suis effectivement retrouvé dans les noms de lieux que tu évoques au fil de l'ouvrage: Aramits, Annie, Arlas, Borce, même le Val de Onsera, du côté de la sierra de Guara, où je connais un endroit merveilleux, niché au pied d'une cascade d'une centaine de mètres, et point de départ d'un barranco qui se descend par une vingtaine de rappels: l'ermitage san Martin de val de Onsera. Il faudra un jour que je vous y amène avec Pierre. Je t'encourage à continuer dans cette veine naturaliste qui te va bien, et j'attends avec curiosité et impatience ton prochain livre. Franck Lebret

* Suite à notre rencontre lors du festival de la BD à Tarbes et aprés lecture de votre roman Xan de l'Ours je vous joins mes impressions sur ce roman que j'ai lu avec énormément de plaisir.
En effet, plus on avance au fil de cette balade au coeur du Pays Basque plus on se retrouve dans cet univers féerique montagnard où mythe et réalité se confondent.
Ce roman nous montre la bêtise humaine dans son paroxysme où malheureusement la religion fait son incursion néfaste afin d'atteindre inlassablement son objectif :
annihiler tous sens critique en profitant de l'ignorance et de la crédulité de peuples plus ou moins analphabètes pour imposer une seule et unique façon de penser.
L'Homme est relativement intolérant et refuse tout ce qui ne lui ressemble pas. Est-ce par peur de l'inconnu (Dieu explique tout), par superstition (légende ou mythologie)?
Pour conclure, j'ai adoré ce roman où je retrouve ces paysages, ces contrastes uniques faisant toute la splendeur des Pyrénées, la rudesse des montagnards dans leur façon d'être et de penser car ils sont à l'image de ces montagnes pleines de paysages, de craintes, de croyances tout aussi irréels que mystérieux où légendes et réalité sont étroitement liées.
L'Ours fait partie de ces légendes mythiques et a toute sa place au sein de ces Pyrénées ancestrales : il ne demande uniquement que d'être libre et de vivre en paix dans son royaume.
Encore félicitations, très sincères salutations et adichats.
Christian SEUBE

* " Xan de l'Ours est une symphonie de valeurs, une quête d'absolu, de respect et une aspiration originelle à l'amour et à la tolérance envers l'autre et la nature. Un régal. Merci pour cet héritage à faire lire aux futures générations. " Michèle V. de Dax.

* Cet extrait me donne envie d'en savoir plus !
Je ne savais pas tout ça, j'ai appris beaucoup de choses. Mais est-ce un roman ou un livre sur la relation entre l'homme et l'ours ?

Posté par Mireille, 28 mars 2008

* Tout d'abord, sache que tes livres se vendent très bien à l'Espace, nous avons fait un réassort avec Jean Luc la semaine dernière. Nous avons mis les deux derniers livres en avant, "coup de coeur" à l'appui !
En effet, je l'ai lu...et j'ai adoré! J'ai été très surprise pour un premier roman de la qualité de ton style d'écriture. C'est très fluide, dès les premières pages on rentre complètement dans le vif du sujet, plongés en plus dans le beau paysage des pyrénées, que je connais comme tu sais!
J'ai retrouvé toutes les couleurs et le charme de nos montagnes, mêlés à la gravité du sujet qui me tient à coeur. Renaud a trouvé les mots très justes concernant "un véritable hymne à l'ours", c'est rempli de tolérance et d'espoir. Bravo donc pour ce magnifique ouvrage, je te souhaite beaucoup de succès pour les jours à venir. Je ne manque pas d'en faire la "promotion" auprès de nos lecteurs.

Posté par Esp. Cult. MdeM, 16 avril 2008

* J'ai déjà en ma possession PYRENEES SAUVAGES, votre livre d'aquarelles qui accompagnent un très beau texte. J'ai également LES PREMIERS HOMMES DU SUD-OUEST qui m'a permis avec ma famille de découvrir beaucoup de lieux sacrés. J'aime comme vous les mégalithes, la mythologie basque et l'histoire de nos origines. Merci pour tout ce travail très riche qui nous fait voyager avec plaisir autour de chez nous. Je suis en train de lire XAN DE L'OURS et je le dévore ! On va de surprise en surprise dans ce roman. Bravo !

Posté par José, 28 mars 2008

* Voilà, je viens de passer une grande partie de mon week-end avec Xan de l'Ours.
Au-delà de l'engagement pour la défense de l'Ours, je me suis laissée embarquer dans cette épopée parsemée de poésie et de noms familiers. Je suis tombée sous le charme des mots qui font naître les images en nourrissant l'imaginaire.
Et puis, enfin, j'ai visité ce site et visionné les videos, j'ai compris l'engouement pour ces lieux.
Bravo à toi et à tous ceux qui t'ont permis de nous faire partager ce voyage dans le temps, historique et romancé.
Je connaissais les dessins je découvre l'écriture, j'aime beaucoup.
Au plaisir de te lire encore.
Isa CG.

Posté par Isa, 27 avril 2008

* Bonjour je viendrai vous voir à Bordeaux je viens de lire "Xan" et j'ai adoré

Posté par Arnaud Fabre, 28 mars 2008

* je n'ai pas encore lu, mais j'ai comme l'impression que tu vas encore nous étonner, tu sais si bien raconter et faire rêver
Merci Marc, à bientôt

Posté par Jo, 29 mars 2008

* Ce livre m'intéresse à plus d'un titre. D'abord, l'intrigue se déroule dans ma chère Soule natale. Et puis l'auteur réveille les vieilles légendes Basques. Ensuite le livre parle de ours et de bien belles façons. Et puis le livre est préfacé par le chanteur Renaud que j'adore. Bon n'en jetez plus !
Mais je ne l'ai pas encore lu ; pour l'instant je lis "le fou d'Edenberg" de Samivel. Roman écolo.
Il me tarde de lire Xan de l'ours et je serai à la dédicace à Mauléon

Posté par Lurbeltz, 26 mars 2008

* Bonjour, j'ai beaucoup aimé ce livre ! On y apprend beaucoup de choses, c'est très instructif en plus d'être captivant ! Les descriptions de paysages sont superbes ! Merci !

Posté par Paul, 16 avril 2008

* salut Marc,
Magnifique!ces vidéos.qu'elle évasion..ça donne envie de découvrir tous ces sites.J'aimerais bien en avoir un petit cd; à l'occasion si tu peux tu m'en fait une copie, tu as mon adresse mail.
Quant au livre, comme promis lors de notre rencontre,voilà ,ce que j'en pense.
Quelle ode magnifique à la nature,à sa biodiversité.ce livre révéle ton profond amour,ton respect, pour notre terre et en l'homme.
Il permet aussi de se recentrer sur l'essentiel et d'ouvrir nos yeux et notre coeur au monde qui nous entoure et d'affirmer que notre véritable richesse est là sous nos yeux.
L'homme veut tout controler,tout posseder!...
Ton livre démontre bien qu'il faut apprecier les choses sans pour autant les dénaturées.
J'aurais plein de choses à dire sur ce livre et mon seul regret c'est de l'avoir lu aprés notre rencontre sinon j'aurais échanger avec toi sur le sujet.
Ton livre permettra j'espére ,en tous les cas il y contribura à une prise de conscience.Que l'on soit pas la derniére génération à connaître l'ours.
Ce nounours symbole d'amour pour nos enfants ne doit pas disparaitre et chacun à son niveau doit se batttre pour sa défense et sa survie.
Au paradis des ours Cannelle te remercie!..et demande à chacun d'entres nous de preserver son bébé Cannellito.
Merci pour ce beau livre.
Nathalie

Posté par ladyhawke, 22 avril 2008

* Salut Marc,j'ai pas encore lu le livre,mais merci de m'avoir permis de revoir de si beaux paysages et quand la voix de Peio s'y mêle c'est le pied!!!
Mais en revoyant ces vidéos j'ai déjà repéré certains changements...La passerelle d'Holçarté ,l'aménagement des grottes de Kakueta etc..c'est sûr il faut que toutes ces magnifiques
paysages soient accessibles au plus grand nombre,mais ils doivent aussi se mériter,c'est aussi comme ça qu'on les préservera.Je suis un peu dure là, aussi j'en dirai pas plus,
Monique

Posté par momo64, 22 avril 2008

* Voilà... depuis notre rencontre lors du Biltzar de Sare, j'ai enfin pris le temps de lire "Xan de l'Ours". J'espère qu'on pourra un jour en parler de vive voix mais dès à présent je te dis bravo : c'est un bouquin dans lequel on s'enfonce comme dans les gorges de Kakoueta, on ne peut qu'aller jusqu'au bout et on en ressort avec l'impression d'être passé dans le pays des légendes vraies.
J'aimerai beaucoup qu'on parle ensemble de mythologie(s) car je sens qu'on a des choses à se dire à ce sujet. Nous avons des points communs : la montagne, l'ours, l'Homme et... le rêve.
Alors à très vite j'espère. Sans doute samedi à Isturitz !

Claude LABAT

* Bravo Marc pour m'avoir fais approcher cette légende de plus prés. Tu as réussis à me transporter ou même à me téléporter à la manière de spock ou du capitaine kurq dans un univers temporelle parallèle. Je te remercie pour avoir certainement passé des heures de recherches tant les détails sont précis. Bravo grâce à toi la culture du Pays Basque et son histoire traverse le temps. BRAVO !!! et à bientôt j'espère, passe le bonjour à peio...
Gilles Gayoso (St Jean de luz)
Posté par gilles gayoso, 04 juillet 2008 à 17:41

* un magnifique talent...qui peut encore en douter? Il était une fois mon Pays Basque….Mes racines sont basques, mon cœur est à jamais au Pays Basque, mais comble de malchance je suis loin de cet « Herri matea » comme la nomme l’alliance que je porte tous les jours autour du cou. Alors forcément, quand je me sens seule, triste, éloignée de tout, que j’ai besoin de partir, j’ai mes méthodes…Je saute sur tout, TOUT ce qui peut me raccrocher à ma Terre par-delà mes sens.
Pour l’odorat et le goût, du piment d’Espelette, du jambon de Bayonne, de la confiture de cerises noires ou de l’ardi gasna font l’affaire. Pour l’ouie, rien de plus simple, …La voix envoûtante de mon « papi de cœur » Peio Serbielle (Aïe ! Pas la tête !) sur mes platines…Et allez va : si ça me suffit pas, j’ai encore quelques autres CD…et grâce à la magie du net, je peux l’entendre cette langue chantante qui fait chavirer mon cœur. Pour le toucher, j’avoue que là c’est plus difficile, je n’ai pas encore pensé à rapporter un bout de la Rhune, ou un peu de sable de Saint Jean de Luz. Et pour la vue me direz-vous, difficile de voir autrement qu’au travers de photos, d’émissions, de journaux. Et bien je vous répondrais que par magie, Ma Terre je l’ai vue, sentie, touchée, écoutée, goûtée récemment à la lecture d’un livre « XAN de l’ours » de mon très cher ami, Marc Large. Depuis le temps qu’il en parlait de ce livre…Quel bonheur de l’avoir enfin entre mes mains et d’avoir pu le dévorer !
Dès le début, j’ai été transporté dans nos montagnes, il n’y a pas d’autres mots, j’étais dedans. Je vivais chaque instant, chaque émotion de Daubenton; je crois que j’ai fait un bon dans le temps et l’espace. Même ces lieux que je ne connais pas vraiment, qui m’ont été raconté ou que je connaissais seulement en images, prenaient vie. Sentiments tout autant déroutants qu’extraordinaires et qui me paraissaient pourtant si naturels… Il m’est difficile de vous les transmettre aujourd’hui par l’écriture. Je n’ai pas ce talent. Je sais juste que mes yeux ont brillé, qu’ils se sont humidifiés et qu’ils ont ri.
Voilà, mon très cher Marco, Merci de cet enchantement que tu as su me procurer par ton talent. Et puis, entre nous, je sais que prochainement, grâce à un petit bijou que tu as préparé avec notamment notre « bel ami » ce que moi j’ai vécu, pleins d’autres vont pouvoir le ressentir. Adiskidantza eta muxu bat
Iza

* Ca y est je viens de terminer la lecture de" Xan de l'ours". C'est une superbe histoire que tu nous racontes. Il y'a un mélange étrange de " Sleepy Hollow " et de la bête du Gévaudan..Certaines scènes sont très bien vues ( sûrement le regard du dessinateur ) . L'arrivée à Saint Engrace , la traque et les instants de plénitudes volés à la montagne... Pour avoir participé à des fouilles dans un col pyrénéen, j'avais, comme ton personnage du naturaliste, ressenti les mêmes sensations de bien être et de communion avec les éléments, surtout la nuit . Les images se bousculent dans ton bouquin. Tu me demandais si on peut en faire un BD...Je t'affirme que oui... Certaines scènes sont très fortes au niveau dialogue. Quand, par exemple, Daubenton énumère ses références à Peio et qu'il lui répond qu'il est seulement berger...c'est génial... L'emperruqué de la capital qui se retrouve au niveau du serf, peu de temps avant la révolution...L'emperruqué qui prend la réelle mesure de la montagne ...C'est un peu " Danse avec les loups ". Franchement, tout en avançant dans la lecture je m'imaginais très bien le découpage d'une BD ou même d'un film (seules les scènes avec les ours crèveraient le budget d'un tel film, mais...pourquoi pas rêver). C'est du très beau boulot Marc. Benoît Lacou