« Cette histoire est un hymne à la tolérance »

Renaud

Le chanteur Renaud a des racines béarnaises et de la famille encore en vallée d’Aspe. Il est engagé en faveur de l’ours des Pyrénées depuis longtemps.

Dans la préface de « Xan de l’Ours », il écrit :

« Le roman de Marc Large est construit autour de faits réels, de légendes basques et de certains personnages ayant réellement existé.

Il a pour toile de fond, l’omniprésence de l’ours, animal fortement symbolique dans les Pyrénées Atlantiques.

Le personnage central de l’histoire découvre peu à peu la part sombre de l’homme, sa bestialité et sa sauvagerie, tandis que paradoxalement, il trouve dans la nature la quiétude et bien d’autres sentiments rassurants. »

L’histoire démontre l’étrange rapport qui existe entre la légende de « Jean de l’ours » et de véritables récits d’hommes sauvages !

La légende de « Jean de l’ours », Xan pour les basques, est présente partout dans les Pyrénées depuis très longtemps. On retrouve des récits semblables dans beaucoup d’autres pays et continents. L’ours y est présenté comme l’ancêtre de l’homme, un dieu ou un homme sauvage.

Toutes ces légendes racontent qu’un garçon velu serait né de l’accouplement d’un ours et d’une femme.

Or, la réalité dépasse la fiction quand on lit les témoignages de l’ingénieur Leroy en 1776 ou de Jean-Jacques Rousseau en 1754 qui parlent d’un homme se déplaçant à quatre pattes, ne sachant pas parler et couvert de poils !

Mais tout a une explication

et ce livre en apporte une grâce à l’enquête menée par le naturaliste Daubenton.

Ce roman insiste sur les paysages fantastiques de la Haute Soule (Pays basque), et déroule essentiellement dans la nature.

L’ours est la toile de fond de ce récit !

Un animal qui déchaîne les passions depuis toujours.

Bon voyage dans ces Pyrénées mystérieuses et sauvages !